Cette question revient en boucle… A croire qu’être label manager, depuis la fameuse crise du disque, c’est être à moitié cinglé. Quand on a une passion, on oublie les sacrifices. (…) On est là pour promouvoir une certain vision, une certaine idée du bon goût, notre propre vérité.
Clément Meyer, créateur du label Get The Curse (Olibusta, Darabi…) en réponse à la question « Pourquoi un label de disques en 2011 ? » dans le numéro d’octobre de Tsugi consacré aux labels indépendants.

105 notes

Afficher

  1. tecnicolor2 a publié ce billet